Pourquoi mon chien aboie-t-il et comment y remédier ?

chien aboie

Publié le : 30 janvier 20235 mins de lecture

L’aboiement est un comportement naturel pour votre chien, mais dans certains cas, il peut se transformer en une nuisance pour votre entourage et parfois en un trouble dangereux. Les aboiements excessifs peuvent avoir un effet négatif sur l’environnement immédiat. Souvent, elle provoque des interruptions du sommeil, de la fatigue, de la frustration et des troubles du voisinage.

Aboiements de chiens – quelle en est la cause ?

Les chiens ont plus qu’un simple « woof » dans leur répertoire vocal. Vos compagnons canins utilisent également le gémissement, la plainte, le gémissement, le rot et le grognement pour communiquer. Certains aiment même soupirer correctement !

Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles les chiens aboient, mais n’oubliez pas que, même si cela peut nous sembler excessif, l’aboiement fait partie de la nature du chien.

En apparence, les aboiements excessifs peuvent être liés à l’anxiété de séparation. Parfois, cependant, la raison est plus banale. Par exemple, l’aboiement de votre chien peut signaler que quelqu’un est à la porte, ou si vous êtes en plein milieu d’un rendez-vous de jeu, il montre qu’il passe un bon moment. Si vous avez plusieurs chiens, il suffit de peu pour que l’un d’entre eux déclenche des aboiements chez un autre animal.

Certains animaux domestiques peuvent être surexcités et, par exemple, vous pouvez entendre un chien aboyer longtemps après le départ du facteur ou après la fin d’une partie de balle au prisonnier, même si vous essayez de le faire taire. Les aboiements des chiens peuvent être problématiques, notamment pour les voisins, il est donc important de s’exercer à arrêter les aboiements de chien, de préférence sous la direction d’un éducateur canin spécialisé utilisant des techniques d’éducation positive.

Que faire si votre chien continue d’aboyer ?

Lorsque vous pensez que votre chien aboie trop, il faut trouver une astuce anti aboiement de chien. De nombreuses personnes s’expliquent que le chien aboie parce qu’il « défend la famille » ou « défend la maison ». Toutefois, cela ne se justifie que si vous contrôlez le comportement du chien, c’est-à-dire si le chien cesse d’aboyer lorsqu’on lui demande de le faire. Il ne faut pas oublier non plus qu’un animal qui aboie excessivement s’attire souvent des ennuis parce que d’autres chiens peuvent vouloir corriger son comportement, ce qui devient la cause de confrontations dangereuses pour les deux parties.

Un aboiement prolongé et intense peut également entraîner des maladies de la gorge et du larynx, qui réduisent considérablement le niveau de confort du chien. Il est important de réaliser que le fait d’ignorer le problème n’améliorera pas la situation, mais ne fera que perpétuer des réponses inappropriées. En revanche, ne pas arrêter les aboiements de chien est non seulement inefficace, mais peut même exacerber le problème.

Comment faire face à un chien qui aboie ?

Pour commencer, il faut déterminer les raisons des aboiements du chien. Peut-être que ses besoins naturels ne sont pas satisfaits au quotidien et que l’animal manifeste sa frustration de cette manière. Demandez-vous si votre chien a un sentiment de sécurité, s’il fait suffisamment d’exercice, s’il est stimulé mentalement, s’il a de la compagnie et s’il reçoit une alimentation appropriée. Essayez de réorganiser la vie de votre animal pour qu’il fasse autant d’exercice et d’activités quotidiennes que possible pour l’aider à satisfaire ses instincts (mais n’en faites pas trop dans l’autre sens non plus).

Il existe plusieurs façons de traiter un chien qui aboie, mais il est avant tout important de renforcer la relation entre la personne qui s’occupe de l’animal et le chien et de s’occuper de l’éducation correcte de l’animal. Si vous ne savez pas ce que vous devez faire pour cela, la meilleure solution est de consulter un spécialiste et de former et travailler l’obéissance de votre animal. Un dresseur de chiens expérimenté peut faire face aux cas les plus difficiles si le gardien de l’animal coopère avec lui. Ce n’est qu’en travaillant ensemble de cette manière qu’un lien positif entre le chien et l’homme peut être reconstruit et que les besoins naturels du chien peuvent être garantis.

Plan du site